L’Arménie rejette les 10 recommandations émises par l’Azerbaïdjan

L’Arménie a rejeté les dix recommandations émises par l’Azerbaïdjan lors de son EPU car elle « considère que le pays qui les a soumises 1) a régulièrement rejeté toute coopération avec l’Arménie dans le cadre de l’EPU, en particulier la résolution 5/1 du Conseil des droits de l’homme, et 2) s’engage dans des actes apparent de propagande guerrière et haineuse à l’encontre des arméniens au plus au niveau étatique, impliquant tous les segments de la population ».

Examinée le 22 janvier 2015, l’Arménie a reçu 189 recommandations. La délégation a décidé de réserver sa réponse pour 179 d’entre elles et de rejeter les dix recommandations de l’Azerbaïdjan. Ces recommandations abordent les thématiques suivantes: discrimination, droits de l’enfant, torture, minorités, liberté de religion, liberté d’opinion et d’expression, liberté d’association et de rassemblement et bonne gouvernance. Les recommandations émises sur ces même thèmes par d’autres pays ont été laissées en suspens.

Lors de ses deux examens en 2009 et 2013, l’Azerbaïdjan avait aussi rejeté les recommandations de l’Arménie parce qu'elles avaient été faites par ce pays et parce qu’elles étaient considérées comme « n’entrant dans le cadre de l’EPU ». Lors de son premier EPU en 2010, l’Arménie avait acceptée toutes les recommandations de l’Azerbaïdjan, sauf une.

D’autres pays ont par le passé rejeté des recommandations du fait du pays émetteur, notamment la Turquie et la Syrie.