Emplois

Consultant·e pour l'évaluation finale du Programme des opérations sur le terrain 2020-2022 d'UPR Info

Type de contrat : Services de consultant 
Lieu : Basé à domicile avec des déplacements à Genève, en Suisse, et éventuellement dans un ou plusieurs des pays cibles du programme. 

Calendrier : Entre août et septembre 2022 

Nombre de jours de travail : 25 jours

UPR Info recherche des candidats qualifiés pour réaliser l'évaluation finale du Programme des opérations sur le terrain d'UPR Info pour la période entre 2020 et 2022.

Contexte du programme

UPR Info met en œuvre le "Programme des opérations sur le terrain 2020-2022 ", ci-après "le projet", depuis trois ans. L'objectif général du projet est d'utiliser l'EPU pour mettre en œuvre les obligations et les engagements en matière de droits de l'homme en renforçant les capacités des parties prenantes nationales.

Pour aider toutes les parties prenantes à poursuivre leur travail de promotion et de protection des droits de l'homme, de la manière la plus efficace possible, UPR Info a identifié cinq points d'entrée dans le processus de l'EPU.

Dans la première étape, les parties prenantes sont soutenues par un atelier technique pour soumettre des rapports sur la situation des droits de l'homme dans le pays au Haut-Commissariat aux droits de l'homme (HCDH). Dans la deuxième étape, les pré-sessions dans le pays, qui sont une plateforme nationale de plaidoyer, offrent un espace à la société civile et à l'institution nationale des droits de l'homme pour partager des informations de première main sur la situation des droits de l'homme avec les ambassades locales afin de leur permettre de formuler des recommandations basées sur le contexte national. Lors de la troisième étape, un atelier de stratégie est organisé pour débriefer avec la société civile et l'Institution nationale des droits de l'homme sur l'adoption et identifier comment ils peuvent contribuer et suivre la mise en œuvre des recommandations reçues. La quatrième étape est une approche multi-acteurs. Les activités de cette étape contribuent à renforcer la coordination des différents acteurs nationaux, y compris le gouvernement, les parlementaires, l'INDH et les OSC, afin de s'engager efficacement dans la mise en œuvre des recommandations de l'EPU. Elle encourage également le gouvernement à mener des consultations avec la société civile et d'autres parties prenantes afin d'identifier les moyens de collaboration pour travailler à la mise en œuvre des recommandations de l'EPU. Enfin, dans la cinquième étape, la société civile, les INDH et le gouvernement se voient offrir la possibilité de participer à une session technique sur la manière de rédiger un rapport intermédiaire faisant le point sur le degré de mise en œuvre et présentant des solutions pour surmonter les obstacles à la mise en œuvre.

Le programme a été mis en œuvre dans les pays suivants : République démocratique du Congo, Guinée, Côte d'Ivoire, Madagascar, Afrique du Sud, Togo, Bangladesh, Cambodge, Géorgie, Kirghizstan et Népal.

 

Aperçu de l'évaluation

Les principaux utilisateurs du rapport d'évaluation seront le personnel d'UPR Info et les bailleurs de fonds du programme qui utiliseront les conclusions et les recommandations de l'évaluation pour évaluer les résultats obtenus par le programme et ainsi préparer l’élaboration de la prochaine phase du programme dans le pays.

En tant qu'évaluation finale du programme, cet exercice vise principalement à faire le point sur les résultats à travers la pertinence, l'efficacité et l'efficience des activités mises en œuvre dans le cadre du programme. Il s'agit notamment d'examiner si les activités ont été menées à bien, de présenter les résultats obtenus, d'identifier les stratégies réussies et les obstacles rencontrés ainsi que de formuler des recommandations pour renforcer le processus d'apprentissage et de prise de décision de l'organisation.

L'évaluation doit être menée avec pour objectif l’apprentissage : elle doit présenter ce qui a fonctionné et ce qui n'a pas fonctionné correctement, et identifier les leçons et les moyens pour améliorer la pertinence, l'efficacité, l'efficience, l'impact et la durabilité des étapes d’ engagements d'UPR Info dans les pays.

 

Critères d'évaluation et pistes de réflexion

Une réunion sera organisée avec le·la consultant·e sur des questions plus spécifiques d'évaluation du programme.

Pertinence

  • Dans quelle mesure les activités du programme étaient-elles pertinentes pour atteindre les objectifs du programme ?
  • Dans quelle mesure les activités du programme ont-elles répondu aux besoins des organisations de la société civile ?
  • Dans quelle mesure les participant·e·s aux activités du projet ont-ils·elles amélioré leur compréhension du processus de l'EPU ?
  • Dans quelle mesure les participant·e·s aux activités du programme ont-ils·elles amélioré leur capacité à s'engager dans l'EPU pour atteindre leurs objectifs de plaidoyer ? Dans quelle mesure ont-ils·elles été capables d'appliquer dans leur travail les connaissances nouvellement acquises lors des activités du programme ?
  • Comment, le cas échéant, les organisations partenaires d'UPR Info ont-elles bénéficié de leur participation au programme et de la co-organisation des activités du programme ?

Efficacité

  • Dans quelle mesure les participant·e·s aux formations ont-ils·elles amélioré leur engagement dans l'EPU (rédaction de rapports, plaidoyer) ?
  • Quels ont été les principaux facteurs qui ont influencé les réalisations ?
  • Quels sont les défis auxquels UPR Info a été confronté dans la mise en œuvre des activités ?
  • Donnez des conseils sur la façon dont les objectifs attendus du projet auraient pu être plus efficacement atteintes.
  • Dans quelle mesure les partenariats développés ont-ils contribué à la réalisation des activités prévues ?

Efficience

  • Les ressources humaines et financières allouées au programme étaient-elles adaptées à son ampleur ?
  • Les ressources humaines et financières allouées au projet ont-elles été utilisées de manière efficace et proportionnelle aux résultats du projet ?
  • Les activités ont-elles été mises en œuvre de manière rentable ?
  • Les activités ont-elles été réalisées conformément au calendrier initial ?
  • Une approche différente aurait-elle pu produire de meilleurs résultats ?

Indications sur l'impact et la durabilité

  • Dans quelle mesure les groupes cibles ont-ils reconnu le potentiel de l'utilisation du mécanisme de l'EPU pour promouvoir les droits de l'homme ? 
  • Les groupes cibles ont-ils élargi leurs activités autour de l'EPU suite à leur participation au programme ?  
  • Dans quelle mesure les capacités ont-elles été renforcées au niveau individuel et organisationnel au sein d'UPR Info et des organisations participant au programme ?
  • La collaboration avec les points focaux nationaux a-t-elle contribué à rendre le programme plus durable ?
  • Décrivez les principales leçons qui ont émergé.

Cet exercice mettra en évidence les changements positifs et négatifs produits par le programme, directement ou indirectement, intentionnellement ou non. L'évaluation examinera dans quelle mesure les activités de renforcement des capacités menées dans le cadre du programme national contribuent à renforcer le partenaire national au niveau institutionnel.

UPR Info examinera la méthodologie proposée par le·la ou les évaluateur·rice·s lors de la phase de préparation. Idéalement, elle comprendra (i) une étude des documents et dossiers du projet (y compris la proposition de projet, les résultats, les rapports d'avancement du projet, et divers dossiers contenant des données de suivi) ; et (ii) une collecte de données dans le pays/des visites sur le terrain, si nécessaire et possible. Les données primaires doivent impliquer des méthodes de recherche mixtes, quantitatives et qualitatives, et inclure des activités telles que des entretiens avec les bailleurs de fonds, le personnel d'UPR Info et les organisations partenaires du programme. Des sources supplémentaires de données peuvent provenir de discussions de groupe et d'entretiens avec des acteurs clés. L'évaluation s'efforcera d'utiliser une approche participative dans sa méthodologie et son analyse.

 

Mise en œuvre de l'évaluation

Le personnel d'UPR Info fournira le soutien technique et logistique nécessaire tout au long du processus d'évaluation (compilation des documents du projet, aide à la programmation des réunions si nécessaire, feedback sur la méthodologie, etc.)

Un total de 25 jours de travail maximum entre août et septembre 2022 sera disponible pour :

  • La préparation de l'évaluation (y compris la finalisation de la méthodologie d'évaluation, la réalisation de l'examen documentaire initial des documents du projet, la création d'outils de collecte de données et la rédaction d'une brève note de démarrage) ;
  • La collecte de données sur place et à distance (y compris les déplacements à Genève, en Suisse, et dans un ou plusieurs des pays cibles, si nécessaire et possible) ;
  • L'analyse et la synthèse des données (y compris la transcription, l'agrégation des données, le projet de rapport, la présentation des résultats à UPR Info et l'intégration des commentaires d'UPR Info dans un rapport final).

Le résultat prévu pour cette évaluation finale du programme comprendra :

  • Une brève note de démarrage comprenant un plan d'évaluation (à soumettre à UPR Info pour approbation dans les 5 premiers jours ouvrables) ;
  • Un projet de rapport détaillant les principales conclusions, preuves à l’appui et des recommandations concrètes  (date à convenir) ;
  • Une brève présentation orale des principales conclusions avec le personnel concerné d'UPR Info (juste après avoir soumis le projet de rapport) ; et,
  • Un rapport final incorporant tous les commentaires pertinents, y compris une fiche d'information (à remettre le 1er octobre 2022).

UPR Info fournira une réponse de la direction à l'évaluation.

Le rapport final doit fournir des conclusions et des recommandations brèves, claires et pragmatiques, en réponse aux questions de l'évaluation. Une fiche d'information résumant les principales conclusions et recommandations devrait accompagner le rapport final, afin d'alimenter les discussions sur la programmation actuelle et future avec toutes les parties prenantes concernées.

 

Modalités de candidature

Le·la consultant·e ou l'équipe de consultant·e·s sélectionné·e·s devra avoir une expérience avérée dans l'évaluation de programmes axés sur les résultats et une expérience pratique dans la programmation des droits de l'homme. Des informations supplémentaires sur les qualifications souhaitées sont énumérées ci-dessous :

  • Forte capacité à communiquer efficacement en anglais et en français, tant à l'oral qu'à l'écrit ;
  • Master en droit international, relations internationales, droits de l'homme, sciences sociales, sciences politiques ou domaine connexe ;
  • Minimum 8 ans d'expérience dans la conception, la mise en œuvre et la supervision d'évaluations de projets ou combinaison d'études, de formation et d'expérience ;
  • Expérience des méthodes de collecte et d'analyse de données de S&E qualitatives et quantitatives ;
  • Expérience du travail dans des pays politiquement sensibles et capacité à maintenir les considérations de sécurité et de confidentialité tout au long du processus d'évaluation et au-delà ;
  • Compétences en communication interculturelle ;
  • Compétences fortes en matière de facilitation, de présentation et de communication ;
  • Esprit d'équipe avec la capacité de collaborer étroitement avec le personnel du siège, les partenaires locaux et les parties prenantes du projet.

Les candidat·e·s intéressé·e·s doivent envoyer leur candidature avant le 29 mai 2022 à icp@upr-info.org Les candidat·e·s intéressé·e·s doivent fournir un CV actuel et une proposition technique de 3 pages maximum.

La proposition doit clairement souligner (i) les compétences et l'expérience clés du candidat qui sont pertinentes pour cette évaluation ; (ii) une description concise de l'approche d'évaluation souhaitée et des principes clés qui guideront son travail ; (iii) une identification des limitations possibles des données et des moyens de les atténuer (en reconnaissant que le candidat ne fonctionne qu'avec les informations limitées fournies ici) ; (iv) une brève justification des coûts - y compris le taux journalier ; (v) les noms et coordonnées de deux références récentes. Notez qu’UPR Info peut demander des exemples de travaux antérieurs après avoir examiné les documents de la demande.

Directives budgétaires

Le budget estimé pour cette évaluation ne doit pas dépasser 25 000 CHF. Ce chiffre comprend tous les coûts liés à l'évaluation, y compris le taux journalier du consultant, les frais de repas et les frais accessoires, les voyages (réunion à Genève avec l'équipe d'UPR Info et dans les pays où UPR Info a été actif), l'hébergement, les per diem, les interprètes, les frais de communication, etc. Veuillez noter que le paiement intégral ne sera effectué que lorsque tous les livrables du projet auront été reçus et vérifiés comme répondant aux attentes d'UPR Info. Le rapport qualité-prix sera pris en compte dans le processus de sélection.

UPR Info

UPR Info est une ONG internationale, dont le siège est à Genève, en Suisse, fondée en 2008 depuis la création du mécanisme de l’Examen périodique universel. Le rôle de l'organisation est de promouvoir tous les droits de l'homme pour tous en renforçant l'engagement de multiples parties prenantes dans le processus de l'EPU. Cela signifie que nous cherchons à travailler avec tous les acteurs de l'EPU lorsque cela est possible, y compris le gouvernement, la société civile, les journalistes, les INDH, les parlementaires et les organisations internationales. L'une des caractéristiques de notre engagement avec nos partenaires est que nous cherchons à amplifier les voix et les efforts nationaux grâce à une expertise technique sur l'EPU, ainsi qu'à partager les bonnes pratiques que nous avons apprises au cours de plus d'une décennie d'expérience dans ce domaine.

Consultant·e pour l'évaluation finale du Programme des opérations sur le terrain 2020-2022 d'UPR Info

Type de contrat : Services de consultant 
Lieu : Basé à domicile avec des déplacements à Genève, en Suisse, et éventuellement dans un ou plusieurs des pays cibles du programme. 

Calendrier : Entre août et septembre 2022 

Nombre de jours de travail : 25 jours

UPR Info recherche des candidats qualifiés pour réaliser l'évaluation finale du Programme des opérations sur le terrain d'UPR Info pour la période entre 2020 et 2022.

Contexte du programme

UPR Info met en œuvre le "Programme des opérations sur le terrain 2020-2022 ", ci-après "le projet", depuis trois ans. L'objectif général du projet est d'utiliser l'EPU pour mettre en œuvre les obligations et les engagements en matière de droits de l'homme en renforçant les capacités des parties prenantes nationales.

Pour aider toutes les parties prenantes à poursuivre leur travail de promotion et de protection des droits de l'homme, de la manière la plus efficace possible, UPR Info a identifié cinq points d'entrée dans le processus de l'EPU.

Dans la première étape, les parties prenantes sont soutenues par un atelier technique pour soumettre des rapports sur la situation des droits de l'homme dans le pays au Haut-Commissariat aux droits de l'homme (HCDH). Dans la deuxième étape, les pré-sessions dans le pays, qui sont une plateforme nationale de plaidoyer, offrent un espace à la société civile et à l'institution nationale des droits de l'homme pour partager des informations de première main sur la situation des droits de l'homme avec les ambassades locales afin de leur permettre de formuler des recommandations basées sur le contexte national. Lors de la troisième étape, un atelier de stratégie est organisé pour débriefer avec la société civile et l'Institution nationale des droits de l'homme sur l'adoption et identifier comment ils peuvent contribuer et suivre la mise en œuvre des recommandations reçues. La quatrième étape est une approche multi-acteurs. Les activités de cette étape contribuent à renforcer la coordination des différents acteurs nationaux, y compris le gouvernement, les parlementaires, l'INDH et les OSC, afin de s'engager efficacement dans la mise en œuvre des recommandations de l'EPU. Elle encourage également le gouvernement à mener des consultations avec la société civile et d'autres parties prenantes afin d'identifier les moyens de collaboration pour travailler à la mise en œuvre des recommandations de l'EPU. Enfin, dans la cinquième étape, la société civile, les INDH et le gouvernement se voient offrir la possibilité de participer à une session technique sur la manière de rédiger un rapport intermédiaire faisant le point sur le degré de mise en œuvre et présentant des solutions pour surmonter les obstacles à la mise en œuvre.

Le programme a été mis en œuvre dans les pays suivants : République démocratique du Congo, Guinée, Côte d'Ivoire, Madagascar, Afrique du Sud, Togo, Bangladesh, Cambodge, Géorgie, Kirghizstan et Népal.

 

Aperçu de l'évaluation

Les principaux utilisateurs du rapport d'évaluation seront le personnel d'UPR Info et les bailleurs de fonds du programme qui utiliseront les conclusions et les recommandations de l'évaluation pour évaluer les résultats obtenus par le programme et ainsi préparer l’élaboration de la prochaine phase du programme dans le pays.

En tant qu'évaluation finale du programme, cet exercice vise principalement à faire le point sur les résultats à travers la pertinence, l'efficacité et l'efficience des activités mises en œuvre dans le cadre du programme. Il s'agit notamment d'examiner si les activités ont été menées à bien, de présenter les résultats obtenus, d'identifier les stratégies réussies et les obstacles rencontrés ainsi que de formuler des recommandations pour renforcer le processus d'apprentissage et de prise de décision de l'organisation.

L'évaluation doit être menée avec pour objectif l’apprentissage : elle doit présenter ce qui a fonctionné et ce qui n'a pas fonctionné correctement, et identifier les leçons et les moyens pour améliorer la pertinence, l'efficacité, l'efficience, l'impact et la durabilité des étapes d’ engagements d'UPR Info dans les pays.

 

Critères d'évaluation et pistes de réflexion

Une réunion sera organisée avec le·la consultant·e sur des questions plus spécifiques d'évaluation du programme.

Pertinence

  • Dans quelle mesure les activités du programme étaient-elles pertinentes pour atteindre les objectifs du programme ?
  • Dans quelle mesure les activités du programme ont-elles répondu aux besoins des organisations de la société civile ?
  • Dans quelle mesure les participant·e·s aux activités du projet ont-ils·elles amélioré leur compréhension du processus de l'EPU ?
  • Dans quelle mesure les participant·e·s aux activités du programme ont-ils·elles amélioré leur capacité à s'engager dans l'EPU pour atteindre leurs objectifs de plaidoyer ? Dans quelle mesure ont-ils·elles été capables d'appliquer dans leur travail les connaissances nouvellement acquises lors des activités du programme ?
  • Comment, le cas échéant, les organisations partenaires d'UPR Info ont-elles bénéficié de leur participation au programme et de la co-organisation des activités du programme ?

Efficacité

  • Dans quelle mesure les participant·e·s aux formations ont-ils·elles amélioré leur engagement dans l'EPU (rédaction de rapports, plaidoyer) ?
  • Quels ont été les principaux facteurs qui ont influencé les réalisations ?
  • Quels sont les défis auxquels UPR Info a été confronté dans la mise en œuvre des activités ?
  • Donnez des conseils sur la façon dont les objectifs attendus du projet auraient pu être plus efficacement atteintes.
  • Dans quelle mesure les partenariats développés ont-ils contribué à la réalisation des activités prévues ?

Efficience

  • Les ressources humaines et financières allouées au programme étaient-elles adaptées à son ampleur ?
  • Les ressources humaines et financières allouées au projet ont-elles été utilisées de manière efficace et proportionnelle aux résultats du projet ?
  • Les activités ont-elles été mises en œuvre de manière rentable ?
  • Les activités ont-elles été réalisées conformément au calendrier initial ?
  • Une approche différente aurait-elle pu produire de meilleurs résultats ?

Indications sur l'impact et la durabilité

  • Dans quelle mesure les groupes cibles ont-ils reconnu le potentiel de l'utilisation du mécanisme de l'EPU pour promouvoir les droits de l'homme ? 
  • Les groupes cibles ont-ils élargi leurs activités autour de l'EPU suite à leur participation au programme ?  
  • Dans quelle mesure les capacités ont-elles été renforcées au niveau individuel et organisationnel au sein d'UPR Info et des organisations participant au programme ?
  • La collaboration avec les points focaux nationaux a-t-elle contribué à rendre le programme plus durable ?
  • Décrivez les principales leçons qui ont émergé.

Cet exercice mettra en évidence les changements positifs et négatifs produits par le programme, directement ou indirectement, intentionnellement ou non. L'évaluation examinera dans quelle mesure les activités de renforcement des capacités menées dans le cadre du programme national contribuent à renforcer le partenaire national au niveau institutionnel.

UPR Info examinera la méthodologie proposée par le·la ou les évaluateur·rice·s lors de la phase de préparation. Idéalement, elle comprendra (i) une étude des documents et dossiers du projet (y compris la proposition de projet, les résultats, les rapports d'avancement du projet, et divers dossiers contenant des données de suivi) ; et (ii) une collecte de données dans le pays/des visites sur le terrain, si nécessaire et possible. Les données primaires doivent impliquer des méthodes de recherche mixtes, quantitatives et qualitatives, et inclure des activités telles que des entretiens avec les bailleurs de fonds, le personnel d'UPR Info et les organisations partenaires du programme. Des sources supplémentaires de données peuvent provenir de discussions de groupe et d'entretiens avec des acteurs clés. L'évaluation s'efforcera d'utiliser une approche participative dans sa méthodologie et son analyse.

 

Mise en œuvre de l'évaluation

Le personnel d'UPR Info fournira le soutien technique et logistique nécessaire tout au long du processus d'évaluation (compilation des documents du projet, aide à la programmation des réunions si nécessaire, feedback sur la méthodologie, etc.)

Un total de 25 jours de travail maximum entre août et septembre 2022 sera disponible pour :

  • La préparation de l'évaluation (y compris la finalisation de la méthodologie d'évaluation, la réalisation de l'examen documentaire initial des documents du projet, la création d'outils de collecte de données et la rédaction d'une brève note de démarrage) ;
  • La collecte de données sur place et à distance (y compris les déplacements à Genève, en Suisse, et dans un ou plusieurs des pays cibles, si nécessaire et possible) ;
  • L'analyse et la synthèse des données (y compris la transcription, l'agrégation des données, le projet de rapport, la présentation des résultats à UPR Info et l'intégration des commentaires d'UPR Info dans un rapport final).

Le résultat prévu pour cette évaluation finale du programme comprendra :

  • Une brève note de démarrage comprenant un plan d'évaluation (à soumettre à UPR Info pour approbation dans les 5 premiers jours ouvrables) ;
  • Un projet de rapport détaillant les principales conclusions, preuves à l’appui et des recommandations concrètes  (date à convenir) ;
  • Une brève présentation orale des principales conclusions avec le personnel concerné d'UPR Info (juste après avoir soumis le projet de rapport) ; et,
  • Un rapport final incorporant tous les commentaires pertinents, y compris une fiche d'information (à remettre le 1er octobre 2022).

UPR Info fournira une réponse de la direction à l'évaluation.

Le rapport final doit fournir des conclusions et des recommandations brèves, claires et pragmatiques, en réponse aux questions de l'évaluation. Une fiche d'information résumant les principales conclusions et recommandations devrait accompagner le rapport final, afin d'alimenter les discussions sur la programmation actuelle et future avec toutes les parties prenantes concernées.

 

Modalités de candidature

Le·la consultant·e ou l'équipe de consultant·e·s sélectionné·e·s devra avoir une expérience avérée dans l'évaluation de programmes axés sur les résultats et une expérience pratique dans la programmation des droits de l'homme. Des informations supplémentaires sur les qualifications souhaitées sont énumérées ci-dessous :

  • Forte capacité à communiquer efficacement en anglais et en français, tant à l'oral qu'à l'écrit ;
  • Master en droit international, relations internationales, droits de l'homme, sciences sociales, sciences politiques ou domaine connexe ;
  • Minimum 8 ans d'expérience dans la conception, la mise en œuvre et la supervision d'évaluations de projets ou combinaison d'études, de formation et d'expérience ;
  • Expérience des méthodes de collecte et d'analyse de données de S&E qualitatives et quantitatives ;
  • Expérience du travail dans des pays politiquement sensibles et capacité à maintenir les considérations de sécurité et de confidentialité tout au long du processus d'évaluation et au-delà ;
  • Compétences en communication interculturelle ;
  • Compétences fortes en matière de facilitation, de présentation et de communication ;
  • Esprit d'équipe avec la capacité de collaborer étroitement avec le personnel du siège, les partenaires locaux et les parties prenantes du projet.

Les candidat·e·s intéressé·e·s doivent envoyer leur candidature avant le 29 mai 2022 à icp@upr-info.org Les candidat·e·s intéressé·e·s doivent fournir un CV actuel et une proposition technique de 3 pages maximum.

La proposition doit clairement souligner (i) les compétences et l'expérience clés du candidat qui sont pertinentes pour cette évaluation ; (ii) une description concise de l'approche d'évaluation souhaitée et des principes clés qui guideront son travail ; (iii) une identification des limitations possibles des données et des moyens de les atténuer (en reconnaissant que le candidat ne fonctionne qu'avec les informations limitées fournies ici) ; (iv) une brève justification des coûts - y compris le taux journalier ; (v) les noms et coordonnées de deux références récentes. Notez qu’UPR Info peut demander des exemples de travaux antérieurs après avoir examiné les documents de la demande.

Directives budgétaires

Le budget estimé pour cette évaluation ne doit pas dépasser 25 000 CHF. Ce chiffre comprend tous les coûts liés à l'évaluation, y compris le taux journalier du consultant, les frais de repas et les frais accessoires, les voyages (réunion à Genève avec l'équipe d'UPR Info et dans les pays où UPR Info a été actif), l'hébergement, les per diem, les interprètes, les frais de communication, etc. Veuillez noter que le paiement intégral ne sera effectué que lorsque tous les livrables du projet auront été reçus et vérifiés comme répondant aux attentes d'UPR Info. Le rapport qualité-prix sera pris en compte dans le processus de sélection.

UPR Info

UPR Info est une ONG internationale, dont le siège est à Genève, en Suisse, fondée en 2008 depuis la création du mécanisme de l’Examen périodique universel. Le rôle de l'organisation est de promouvoir tous les droits de l'homme pour tous en renforçant l'engagement de multiples parties prenantes dans le processus de l'EPU. Cela signifie que nous cherchons à travailler avec tous les acteurs de l'EPU lorsque cela est possible, y compris le gouvernement, la société civile, les journalistes, les INDH, les parlementaires et les organisations internationales. L'une des caractéristiques de notre engagement avec nos partenaires est que nous cherchons à amplifier les voix et les efforts nationaux grâce à une expertise technique sur l'EPU, ainsi qu'à partager les bonnes pratiques que nous avons apprises au cours de plus d'une décennie d'expérience dans ce domaine.